Comment pratiquer l’auto-hypnose et agir sur son inconscient ?

Il est important d’apprendre à  maîtriser son mental, ses pensées et faire de son inconscient son meilleur ami. Le mental sur un plan métaphorique est un peu comme un cheval sauvage que l’on essaye d’apprivoiser. Au début, si on essaye d’attraper au lasso le cheval, il part dans tous les sens (comme les pensées qui nous polluent). Si tous les jours, je donne une leçon à  mon cheval (tous les jours je médite et je pratique l’auto hypnose) alors au bout d’un certain temps, (discipline, patience) j’en deviens le « Maître ».

Dicton : « l’homme qui est son propre Maître n’aura point d’autre Maître »;

Pour cela, une bonne maîtrise de ses pensées est indispensable pour générer des émotions confortable, trouver la sécurité intérieure et se créer la vie de ses rêves en atteignant ses objectifs à  l’aide de la pratique de l’auto hypnose.

Existe-t-il une différence entre l’hypnose et l’auto-hypnose ?

L’hypnose induite par un praticien sera plus profonde en terme de « transe ». A noter, qu’ il est important de se faire accompagner sur des choses « lourdes » du Passé et « mal vécues » pour sortir de ses programmations négatives qui vous empêchent d’avancer dans le Présent.

L’auto hypnose est intéressante comme outil au quotidien pour travailler sur des objectifs simples à  atteindre tout seul : Exemple : se voir mince, s’imaginer en train de manger lentement (si mon problème d’embonpoint est récent après une grossesse alors il est facile de s’imaginer mince et de retrouver ce rapport normal à  la nourriture).

En revanche, si l’émotionnel, les peurs et les croyances limitantes ont pris toute la place depuis des années, alors il faut se faire « accompagner » par un professionnel.

En effet, si je suis persuadé (e) que dans ma famille on est tous « gros » ou bien que je me suis toujours connu ( e ) avec cette silhouette et ces kilos en trop, l’auto hypnose risque d’échouer; Dans ce cas-là  , il vaut mieux se faire aider par un praticien en libération émotionnelle pour bien « nettoyer » tout « l’auto sabotage » et ensuite, faire un travail guidé sous hypnose pour mener « au changement » et entrevoir cette nouvelle réalité auquel je peux enfin prétendre et surtout croire.

En tant que thérapeute, je peux vous aider dans cette démarche par mes techniques de libération émotionnelle tel que l’EFT, entre autres, et l’hypnose guidée.

Entre les séances guidées d’hypnose en cabinet, il est judicieux de continuer en autonomie le travail entamé grâce à  l’auto-hypnose. Il faut le faire comme « un jeu », amusez-vous, retrouvez cette âme d’enfant qui s’autorise à  vivre ses rêves sans se soucier de comment cela est possible;

Adoptez ce type d’auto suggestion mentale et aidez-vous aussi à  l’aide d’une photo ou d’un montage photo ou découpage / collage pour vous voir dans l’objectif atteint :

« Comme c’est merveilleux de se sentir mince, même si je ne sais pas comment et pouvoir m’habiller comme je veux »; (trouver une photo sur internet d’une silhouette habillée dans votre taille idéale et coller votre tête).

« Comme c’est merveilleux de retrouver un bon souffle et se sentir enfin libre, même si je ne sais pas comment; »

« Comme c’est merveilleux d’être à  l’aise et confortable dans son corps, solide sur ses deux jambes, captiver son auditoire si facilement avec ce discours fluide et pertinent; avoir cette répartie si spontanée;même si je ne sais pas comment; »

Très important d’être dans le « lâcher prise » sans se mettre trop de pression. Contentez-vous de ressentir la joie et le plaisir en vous visualisant dans votre objectif atteint. Devenir, lors de ses séances d’auto hypnose, son meilleur ami et se souhaiter le meilleur; Surtout « s’autoriser » ce champ des possibles;

Comment faire son auto hypnose ?

Il faut d’abord « relâcher » son corps pour se « couper » du mental. En fait, distraire le mental pour ne plus laisser la place aux pensées parasites. Passer son corps en revue pour bien détendre tous les muscles et faire disparaitre les tensions (le training autogène de Shultz est une méthode facile et accessible). En voici le principe :

L’induction au calme :

Première consigne avant d’entamer le processus : l’induction au calme. Installé confortablement en position allongée ou assise (le dos rond, le menton vers la poitrine), les yeux clos, on procède à  un relâchement musculaire progressif grâce à  la formule : « Je suis tout à  fait calme ». « Le but est de rendre cette phrase aussi présente que possible pour générer un état de “concentration” pour calmer le mental ».

Induire un ressenti physique de détente 

Deux formules sont utilisées : « Tout mon corps est lourd » et « Mon corps est tout chaud ». Dans les deux cas, le relâchement se fait progressivement. « On débute avec “Mon bras droit est tout lourd”, phrase qui doit, comme les suivantes, être répétée cinq ou six fois ».  Après avoir décontracté mon bras, je poursuis la formule pour que la sensation se généralise à  l’ensemble de mon corps : « Mes deux bras sont lourds », « Mes jambes sont lourdes », « Tout mon corps est lourd », puis « Mon bras droit est tout chaud », « Mon dos est tout chaud », « Mon corps est tout chaud »; Les sensations de chaleur et lourdeur induisent le relâchement musculaire. Une fois tout le corps passé en revue, avec l’habitude de le faire, la personne est capable de se relaxer en 5/10 minutes en continuant de se concentrer sur l’auto suggestion : « Je suis tout à  fait calme, mon corps est lourd et tout chaud. »

Ensuite rajouter 4 formules pour approfondir la relaxation :

1°  « Mon cÅ“ur bat calme et fort à  la fois comme le tic tac d’une montre », pour calmer toute forme d’agitation et générer une bonne cohérence cardiaque indispensable à  la relaxation

2° Seconde formule : « Je suis toute respiration. » ; « J’inspire la vie » (inspirer profondément) et je « relâche tout » (bien souffler). Une mémoire souffrante est un moment de vie que je n’ai pas accepté et qui a été retenu par ma respiration (en avoir le souffle coupé par exemple !); Sans chercher à  contrôler la respiration, prenez tout simplement le temps de bien respirer sans que cela soit parfait; laisser tout couler; ne plus rien retenir;

3° formule : « Mon plexus solaire est tout chaud. » Imaginer comme si des milliers de petits points lumineux étaient entrain de se coller les uns aux autres de puis le centre de votre poitrine et à  chaque inspiration faire grandir ce soleil intérieur en vous autorisant à  prendre enfin votre place : JE SUIS ! J’ai le droit d’être sur terre, j’ai ma place, je me réapproprie toute ma légitimité; A chaque battement de cÅ“ur, voyez ce soleil intérieur grandir en vous répétant « Mon plexus solaire est tout chaud » et laisser venir la sensation de chaleur.

4° formule : Pour réguler les bonnes énergies en vous et que cela reste agréable, rajouter la formule « Mon front est agréablement frais ».

Alterner ainsi les 2 dernières formules pour plonger dans une détente profonde et ressentir cet état de bien-être qui est désormais accessible pour vous.

Si vous ne pouvez pas pratiquer l’auto hypnose tous les jours, la régularité est précieuse : 3 à  4 fois par semaine pour rester « centrer » sur votre objectif et recharger vos batteries.

N’hésitez pas à  me consulter pour maîtriser cette merveilleuse pratique de l’auto hypnose.

« Prenez soin de vous, n’attendez pas que les autres le fassent à  votre place; »

Fabienne Chantelouve Aller mieux Hypnose Lyon

Cet article vous a plu ? Merci de mettre un petit « J’aime » Facebook